RSS
 

Search results for ‘renée chevalier’

Renée Chevalier, peintre spatial, capteur d’émotions

17 août

Peindre est pour elle une œuvre de longue et profonde action. Elle a une pratique personnelle qui pourrait se comparer à ce que l’entraînement est pour les athlètes de haut niveau. Renée Chevalier est un peintre au long cour. Cette pratique de l’expression de manière personnelle et professionnelle, travail du sens et travail sur soi, comme œuvre de catharsis et de rédemption, œuvre de création originale et acte de dépassement, s’inscrit chez elle dans un parcours intérieur en contraste et en contrepoint à sa vie quotidienne civique et publique.

Recherche perpétuelle et appliquée, la peinture est son acte de foi. Peindre est cette gratuite et profonde confrontation avec le monde, une manière de s’approprier l’immédiate donnée que représente la vie dans sa pureté, les sentiments dans leur jaillissement, les émotions avec leur force et la pesanteur qui les caractérise.

De l’univers intime aux galaxies, de l’émotion fulgurante des stigmates et des secrets sacrés et profanes, de cette opposition entre une certaine banalité du profane et cette mer de sens cachée du sacré, il y a dans ce voyage pictural dynamique et inachevé, le spectre de la quête de sens qui anime l’acte créatif chez Renée Chevalier. Elle est aujourd’hui, aux plus récentes œuvres exposées et présentées à la Galerie LUZ, mélodie et contemplation de la musique électroacoustique, cet axe multi médiatique de son geste de peintre. Une autre recherche qui défie la quiétude et qui ouvre un espace neuf pour cette artiste en constant déséquilibre, créatif.

Voir et recevoir ses peintures, lire à travers les couleurs et se laisser emporter par les nombreuses nébuleuses qui jalonnent ses toiles tel est la démarche patiente à laquelle nous convie l’artiste peintre. Superposition de couleurs, étagement des combinaisons de tons, marques et strates de coloris, de tâches et arrimage spatial des univers, Renée Chevalier explore avec avidité les espaces. Elle crée la profondeur, rabote l’épaisseur, plonge dans les « trous noirs » de l’expression afin de mettre en relief sur papier tant de densité en couleurs, tant d’émotions en teintes pures.

Ses œuvres actuellement exposées à

La Galerie LUZ, 372, rue Sainte-Catherine ouest, suite 418, téléphone : 514-908-2880

 
Commentaires fermés

Posted in Amérique du nord